Ligue Paris Ile de France de Vol Libre

Le Cerf-Volant en Ligue Paris ile de France (PIDF)

Le Cerf-Volant en ile de France oui c’est possible ! le cerf volant est probablement une des plus vieilles activités aériennes connues (voir un peu d’histoire)
Cette activité aérienne est probablement celle avec le plus de participant et majoritairement de loisir ! c’est à dire sans appartenance à aucun club ni fédération. Cette formule est évidement la bonne si elle convient à ses utilisateurs, mais cette façon de pratiquer l’activité est surement aussi la plus décourageante ! Seul devant le choix du matériel, seul pour comprendre et apprendre les subtilités du pilotage 2 et 4 lignes, et en fin très seul au bout des 25 mètres de lignes. Rejoindre un club c’est participer, échanger, rencontrer des passionnés comme nous le somme tous, au travers de nos activités de loisirs. Une fois devenus vous aussi des mordus, vous vous dirigerez vers la compétition ou d’autres challenges nous attendent.
Le cerf volant est multiple. De la construction de mono fils spectaculaire au mono fils « de combats ». Des cerfs volants multilingues, de deux à quatre, qui offrent des possibilités de vol incroyable, les spécialistes des « tricks » vous le dirons, et pour finir ce tour d’horizon n’oublions pas les disciplines du ballet qui se pratique de deux à…..  Un groupe de cerf-volant évolue sur une musique rien que pour notre plaisir !! et gagner des médailles en compétition bien sûr.
 Rapprochez vous des clubs de la ligue ! sortez les Cerfs volants de vos placards et rejoignez-les sur leurs terrains d’entrainement et devez les futurs Champions de demain.

Liste des clubs PIDF.

 

Différents types de cerfs-volants suivant le nombre de lignes

 

cerf volant 1

  • 1 ligne : cerf-volant monofil statique, pilotable ou « combattant »
  • 2 lignes : cerf-volant pilotable, delta avec armatures, petites ailes à caissons ;
  • 3 lignes : cerf-volant pilotable comme un 2 lignes avec une barre, la 3e de sécurité ;
  • 4 lignes : cerf-volant pilotable 4 lignes : ailes à caissons pour la traction terrestre, ailes à boudin pour le kitesurf

Dans le cas du cerf-volant à quatre lignes, le principal travail se fait au niveau de l’inclinaison des poignets : en inclinant le poignet gauche vers le bas, on met l’aile gauche en incidence négative, ce qui la fait reculer, et donc entraîne une rotation sur place en sens antihoraire. En mettant les deux mains en incidence négative, le cerf-volant recule. En jouant finement sur le réglage d’incidence, le cerf-volant peut faire du vol stationnaire dans n’importe quelle position, à n’importe quel endroit de la fenêtre de vol. Le vol du cerf-volant à quatre lignes fait penser, par sa souplesse, à celui de l’hélicoptère. C’est le seul engin à permettre des déplacements dans n’importe quel sens (marche avant, arrière, en biais) et à offrir la capacité d’être stoppé avec une netteté surprenante, même à quelques centimètres du sol. Le premier cerf-volant 4 lignes, pilotable, commercial fut le « REV 1 » de Revolution kite, (REVO)

 

 

Différentes disciplines des compétitions de cerf-volant

Le freestyle

cerf volant 2

Cette discipline est une discipline exigeante physiquement, la plupart des figures demandant une certaine dévente. Il n’est pas rare d’être obligé de courir et/ou d’avoir des gestes très rapides et coordonnés. La plupart du temps le geste consiste en un « fouetté » de lignes où les mains partent rapidement en arrière et reviennent immédiatement à leur position originelle le tout en avançant ou reculant. Bref c’est une pratique aisément qualifiable de sportive.

De nombreuses figures portent un nom anglais ayant parfois une ou plusieurs équivalences en français. On citera en particulier :

  • l’Axel, qui consiste en une rotation d’un tour complet à plat sur le ventre ;
  • le Fade, qui met le cerf-volant sur le dos, le nez face au pilote ;
  • le Backspin, qui est une rotation autour de la barre centrale (appelée spine), le nez vers le pilote. Plus, simplement, c’est un tonneau
  • Le Lazy Susan, qui est une rotation à plat sur le dos. Elle commence le cerf-volant sur le dos, nez au loin (=Tortue+rotation) ;
  • le Snap Stall, qui est un stop (le cerf-volant s’arrête) ;
  • le Multilazy, qui est une succession de Lazy Susan ;
  • le Yoyo, qui consiste à enrouler les lignes autour des bords d’attaque du cerf-volant, puis à dérouler ces mêmes lignes. De nombreuses figures enchaînées sont possibles à partir de cette figure.

La précision

Cette discipline consiste en la réalisation de figures codifiées. Elle se pratique seul ou à plusieurs. Les principaux critères de notation sont la précision de la réalisation de la figure dans la « fenêtre » ainsi que la netteté de l’ensemble. Contrairement à un vol classique, la pratique de la précision nécessite de relâcher les « lignes » plutôt que de tirer dessus.

Le ballet

Le ballet est une discipline similaire au ballet en patinage artistique qui peut se pratiquer soit en individuel soit en paire ou équipe (au moins trois membres). Le ballet consiste en l’interprétation d’un morceau musical selon une chorégraphie pouvant incorporer tous types de figures. Sans musique, cela n’est pas un ballet.

La vitesse

Cerf volant 3

Une discipline peu connue, mais très spectaculaire. Elle consiste à faire passer son cerf-volant le plus vite possible sur une distance donnée. Cette vitesse est mesurée soit par un radar, soit par des systèmes plus artisanaux, comme celui utilisé à Dieppe en 2005 dont le principe est assez simple : une « mire » de 10 mètres de large matérialisée par deux poteaux verticaux de 5 mètres de haut environ, une webcam filmant à 60 images par seconde cadrée sur cette mire, les pilotes se trouvant à une distance de 35 mètres de cette mire et doivent effectuer trois passages filmés devant cette mire. Le logiciel associé permet de mesurer précisément le temps mis pour parcourir ces 10 mètres, on obtient ainsi la vitesse.

L’Open de vitesse organisé à Dieppe en 2005 a vu des vitesses de plus de 120 km/h obtenues avec un vent de 18 km/h. Ce record a depuis été battu avec une vitesse de 163 km/h enregistrée le 4 mai 2008 dans le cadre du 1er Championnat d’Allemagne de cerf-volant de vitesse à Dornumersiel.

 

 

Le cerf-volant indoor

Pratiquée en intérieur avec des cerfs-volants généralement très légers (nowind ou sul ) cette discipline utilise le vent relatif créé par le déplacement du pilote afin de maintenir le cerf-volant en vol. les lignes font en France précisément 5,5 m alors qu’aux États-Unis elles sont plus souvent de 3 m. Cette discipline s’apparente au freestyle et de nombreuses figures sont aussi pratiquées "outdoor" . Elle est pratiquée dans de nombreux pays. mais en France on la pratique plus au nord qu’au sud et surtout là où il n’y a pas de plage

On retrouve des modèles monofil, deux ou quatre lignes, cette discipline se caractérise par son potentiel artistique.

Sources wikipedia